Osaka, première rencontre avec Kanroku

Publié le par Cécile Hurbault

Bonjour,

Osaka, première rencontre avec KanrokuMe voici donc arrivée à Osaka depuis hier 16h. Le train m'a menée de Fujiyoshida à Yokohama. Puis j'ai pris là-bas un Shinkansen, c'est à dire un TGV mais très très rapide, vers Osaka.

En arrivant, j'ai vite compris qu'il fallait que je sois attentive à tout si je ne voulais pas me perdre dans cette immense ville. Et pourtant, ça n'a pas loupé... J'ai passé 30/45minutes à tenter de sortir de l'immense gare de Namba. C'est un très grand centre commercial sur de nombreux étages, avec un nombre incalculable de centaines de mètres de boutiques... c'est à rendre fou ! Et évidemment aucune indication en alphabet latin ! J'ai quand même réussi à m'en sortir, la preuve je suis là pour vous en parler, mais j'espère que je ferai mieux la prochaine fois !

Après m'être installée dans mon appartement loué pour 5 jours à Osaka, je suis allée rencontrer Kanroku, le marionnettiste avec lequel je vais travailler du 5 au 12 octobre à Takamatsu (une autre ville). Nous avons discuté de l'organisation de cette collaboration : planning de répétitions, point sur les possibilités techniques à notre disposition (écran pour faire de l'ombre, projecteurs...Etc), et aussi bien évidemment le contenu de ce que nous allons explorer ensemble. Nous avons choisi de travailler autour d'une scène du Râmâyana et allons faire se croiser les deux traditions de marionnettes asiatiques : le Wayang Kulit indonésien et le Bunraku japonais. Mais ce ne sera pas seulement un spectacle traditionnel, voir même assez peu finalement... nous allons explorer l'ombre projetée en faisant se croiser les techniques (une marionnette Bunraku qui fait de l'ombre par exemple ?). Nous travaillerons donc avec une petite équipe de 6 ou 7 marionnettistes/comédiens du 5 au 12 octobre et nous présenterons notre travail le 12 octobre au matin, lors du festival NAIMONO organisé à Takamatsu.

J'ai mangé chez Kanroku après la réunion avec sa femme et sa fille de 2 ans qui étaient présentes. Il y avait également (et ce, dès la réunion !) Ko Suzuki qui est un comédien/marionnettiste ami de Kanroku qui a vécu 2 ans en France et qui parle donc très bien français. Un traducteur pour nous !! Wow ! Quelle chance ! Pour la première fois, je peux communiquer vraiment en profondeur avec les marionnettistes que je rencontre grâce à la traduction de Ko. En plus de cela, il est vraiment très sympathique et je pense que je vais donc passer des journées très enrichissantes à Takamatsu avec tout ce petit monde !

C'est une nouvelle page qui s'ouvre pour moi d'ici quelques jours avec ces nouvelles personnes. Je suis toujours impressionnée par cette sensation de démarrage d'une nouvelle aventure, de l'ouverture d'un nouveau cercle de connaissances. A moi de profiter de tout cela au mieux et de faire de ces rencontres des moments forts et constructifs.

rencontre avec Kanroku-san dans son lieu de répétitionrencontre avec Kanroku-san dans son lieu de répétition

rencontre avec Kanroku-san dans son lieu de répétition

Aujourd'hui, je me suis baladée dans Osaka pour découvrir cette très grande ville : des buildings énormes, un chateau dans un parc en plein centre, des lignes de métro à n'en plus finir... et tout ça sous la pluie bien évidemment car je choisis toujours les meilleurs moments pour les balades ! En fin de journée, j'ai rencontré Bérangère Vantusso (compagnie Trois Six Trente) qui est une marionnettiste française présente elle aussi au Japon pour étudier le Bunraku et rencontrer des marionnettistes. Nous ne nous étions jamais rencontrées en France, juste eues au téléphone seulement. La rencontre fut très sympathique, nous avons beaucoup échangé sur nos expériences et nous nous sommes donné rendez-vous la semaine prochaine à Takamatsu (elle viendra voir des spectacles lors du festival organisé là-bas).

le chateau d'Osaka en plein coeur de ville, le repas du midi pour des "salarymen" (des employés de bureau) dans un petit restau rapide de sushi, et le théâtre national du Bunraku qui est un énorme batiment très prestigieux.
le chateau d'Osaka en plein coeur de ville, le repas du midi pour des "salarymen" (des employés de bureau) dans un petit restau rapide de sushi, et le théâtre national du Bunraku qui est un énorme batiment très prestigieux.
le chateau d'Osaka en plein coeur de ville, le repas du midi pour des "salarymen" (des employés de bureau) dans un petit restau rapide de sushi, et le théâtre national du Bunraku qui est un énorme batiment très prestigieux.
le chateau d'Osaka en plein coeur de ville, le repas du midi pour des "salarymen" (des employés de bureau) dans un petit restau rapide de sushi, et le théâtre national du Bunraku qui est un énorme batiment très prestigieux.
le chateau d'Osaka en plein coeur de ville, le repas du midi pour des "salarymen" (des employés de bureau) dans un petit restau rapide de sushi, et le théâtre national du Bunraku qui est un énorme batiment très prestigieux.

le chateau d'Osaka en plein coeur de ville, le repas du midi pour des "salarymen" (des employés de bureau) dans un petit restau rapide de sushi, et le théâtre national du Bunraku qui est un énorme batiment très prestigieux.

balade nocturne dans Osaka... des grandes enseignes sur d'immenses buildings cotoient des petits restaus typiques dans des petites rues
balade nocturne dans Osaka... des grandes enseignes sur d'immenses buildings cotoient des petits restaus typiques dans des petites rues
balade nocturne dans Osaka... des grandes enseignes sur d'immenses buildings cotoient des petits restaus typiques dans des petites rues
balade nocturne dans Osaka... des grandes enseignes sur d'immenses buildings cotoient des petits restaus typiques dans des petites rues
balade nocturne dans Osaka... des grandes enseignes sur d'immenses buildings cotoient des petits restaus typiques dans des petites rues

balade nocturne dans Osaka... des grandes enseignes sur d'immenses buildings cotoient des petits restaus typiques dans des petites rues

Demain, je passe encore la journée à Osaka, avec une nouvelle rencontre en perspective : Madame Mitsuka Yoshida qui est marionnettiste d'Otome Bunraku, une forme de Bunraku à manipuler seule, et je dis bien seule, car entièrement réservée aux femmes. Ko (mon "traducteur" attitré, ou c'est tout comme !) a la gentillesse de m'accompagner auprès d'elle.

Osaka, première rencontre avec Kanroku

Commenter cet article

dounia 05/10/2015 19:33

la ville est belle

Perlin 02/10/2015 19:30

J'ai bien aimé ta balade nocturne à Osaka.Gros bisou. Perlin.