Rencontre avec Mitsuka Yoshida

Publié le par Cécile Hurbault

Bonjour,

Aujourd'hui, j'ai rencontré Mitsuka Yoshida qui pratique l'Otome Bunraku, une sorte de Bunraku adapté pour la manipulation seul et entièrement réservée aux femmes.

Pour la petite histoire, cette adaptation du Bunraku est née il y a environ 80 ans lorsqu'un père de 3 jeunes filles a souhaité que ses filles jouent du Bunraku. L'une était récitante (tayu), l'autre musicienne de shamisen (instrument à 3 cordes) et comme il n'y avait plus qu'une seule fille disponible pour la marionnette, il a inventé un système pour qu'elle puisse manipuler seule. D'où le nom de "otome bunraku" qui veut dire littéralement "bunraku pour jeune fille".

Le système est ingénieux : la marionnette est portée sur les deux bras (pas de système d'attache en plastron comme avait Koryu Nishikawa) et un fil relie la tête du marionnettiste à la marionnette. Les mécanismes sont d'une très grande souplesse et permettent donc de vraiment faire bouger la marionnette comme on le souhaite. Il y a également un fil à l'intérieur de la tête à tirer pour ouvrir ou fermer les yeux de la marionnette.

Je vous laisse découvrir ma découverte (!) :

je vous promets que je n'ai pas payé le traducteur pour qu'il me dise que je manipule bien... ! :)

Nous avons discuté très longuement avec Mitsuka Yoshida, grâce à la présence de Ko Suzuki, un japonais qui parle très bien français et qui a traduit 3h durant nos conversations... ! Merci Ko !

J'ai notamment appris que Mitsuka Yoshida manipule seule, tout le temps. Elle est seule en scène et il n'y a pas d'autres personnages. C'est un choix de sa part. Elle veut avoir la liberté totale de ses choix artistiques et aussi pouvoir improviser si elle le veut sur scène.

Lorsqu'elle joue, ce sont (comme pour les 3 soeurs initialement) deux femmes qui l'accompagnent à la narration et à la musique. Elle n'a jamais joué avec des hommes. Elle le regrette un peu mais elle dit que le monde du Bunraku est un milieu très fier, qui ne l'accepterait pas dans ses rangs. Dommage... Les rares propositions de collaboration de la part d'hommes qu'elle a reçue n'ont jamais abouti par manque de temps. Les marionnettistes sont souvent très (trop ?) occupés.

Mitsuka Yoshida a appris cette technique auprès de Mitsuko Yoshida, qui était la première manipulatrice d'Otome-Bunraku (une des 3 soeurs initiales donc, elle vit encore d'ailleurs, elle a 100 ans mais ne manipule plus !). Elle est aujourd'hui l'une des rares à continuer cette tradition assez récente. Très peu de japonais connaissent cette technique particulière. Elle a d'ailleurs du mal à vivre de son métier finalement car elle n'a pas assez de demande de représentation et ne joue donc pas assez souvent. Pourtant, quelques rares collaborations sont intéressantes : elle est notamment venue jouer l'an dernier en France dans le dernier spectacle de Yoshi Oïda, "Yumé". Je l'avais d'ailleurs vu à Reims où j'avais déjà découvert cette forme de marionnette. Elle reviendra en février prochain en France, jouer à Toulon la reprise de ce spectacle.

 

nous sommes allés discuter dans un café typique et devinez dans quels verres nous avons bu ?? à nouveau des duralex ! incroyable !
nous sommes allés discuter dans un café typique et devinez dans quels verres nous avons bu ?? à nouveau des duralex ! incroyable !
nous sommes allés discuter dans un café typique et devinez dans quels verres nous avons bu ?? à nouveau des duralex ! incroyable !
nous sommes allés discuter dans un café typique et devinez dans quels verres nous avons bu ?? à nouveau des duralex ! incroyable !
nous sommes allés discuter dans un café typique et devinez dans quels verres nous avons bu ?? à nouveau des duralex ! incroyable !
nous sommes allés discuter dans un café typique et devinez dans quels verres nous avons bu ?? à nouveau des duralex ! incroyable !

nous sommes allés discuter dans un café typique et devinez dans quels verres nous avons bu ?? à nouveau des duralex ! incroyable !

Après cette rencontre très enrichissante, Ko, mon ami-traducteur qui travaille au Théâtre National de Bunraku, m'a emmené visiter la scène et les coulisses du Théâtre. C'était très impressionnant. C'est un immense bâtiment avec une très grande scène qui accueille la moitié de l'année des représentations de Bunraku traditionnel (avec de nombreuses marionnettes avec trois manipulateurs chacune) et l'autre moitié des représentations d'autres arts traditionnels : kabuki (théâtre), Noh (théâtre dansé), Raguko (théâtre comique), Kyogen, musique, danse...Etc...

J'ai visité le théâtre juste avant une représentation de danses coréennes donc la scène typique de Bunraku n'était pas installé, ça ressemblait plutôt à un théâtre habituel. La scène était occupée par des décors coréens. Vous pouvez voir cependant quand même des éléments importants : une bonne partie de la scène est montée sur une immense machinerie qui permet de tourner la scène ou de la faire descendre par exemple. La machinerie en bas est appelé "les enfers" et je comprends pourquoi ! On a vraiment l'impression d'être dans le moteur d'un bateau, c'est très haut et plein de machinerie pour lever des charges énormes. A côté, sont stockés les décors de Bunraku. Ko m'a également emmené voir à l'étage au-dessus les petites pièces où sont stockés les costumes des marionnettes, les têtes, et les corps (chaque élément a sa propre pièce). Mais il n'avait pas les clefs donc je n'ai pas pu entrer malheureusement. J'ai juste vu les malles de transport qui servent lorsqu'ils jouent à l'étranger. Rien que les malles de rangement, je trouve déjà ça très beau ! :)

visite de la scène et des coulisses du Théâtre National de Bunraku à Osaka
visite de la scène et des coulisses du Théâtre National de Bunraku à Osaka
visite de la scène et des coulisses du Théâtre National de Bunraku à Osaka
visite de la scène et des coulisses du Théâtre National de Bunraku à Osaka
visite de la scène et des coulisses du Théâtre National de Bunraku à Osaka
visite de la scène et des coulisses du Théâtre National de Bunraku à Osaka
visite de la scène et des coulisses du Théâtre National de Bunraku à Osaka
visite de la scène et des coulisses du Théâtre National de Bunraku à Osaka

visite de la scène et des coulisses du Théâtre National de Bunraku à Osaka

En fin de journée, nous sommes allés boire un verre avec Ko, pour continuer d'organiser les choses pour la semaine prochaine à Takamatsu. Kanroku est allé sur place hier pour organiser des choses mais il y a encore beaucoup à faire apparemment (installer le lieu pour travailler, organiser le planning etc...). Je vais donc y aller plus tôt que prévu dès le 4 pour préparer des choses le 5 au matin avant l'arrivée de la troupe et le début du travail. Je vous avoue que cette organisation a un petit goût d'organisation à l'indonésienne qui me fait tout drôle au Japon, le pays où "tout est organisé au cordeau" normalement. C'est un peu décontenançant mais je sais qu'au final tout se passera bien !

Hauts les coeurs ! Et à bientôt !

Rencontre avec Mitsuka Yoshida

Commenter cet article

Mme Geslin 06/10/2015 12:39

Essai pour vérifier les horaires des messages.

Maelle 05/10/2015 20:24

Vous manipulez très bien les marionnettes à bientôt.Maëlle classe de CM1 lailly En Val

dounia 05/10/2015 19:05

ces quoi sequi est sur la dernier photo

dounia 05/10/2015 19:02

jai adores ta videso mai domage quelle est qourte

marin 05/10/2015 19:00

bonjour excusez moi de vous déranger je suis l un des élèves de Lailly qui vous suivent dans votre voyage je trouve que votre voyage est passionnant : les marionnettes et marionnettistes. Je trouve que vous manipulez très bien la marionnette au revoir et j attends de vos nouvelles. Marin C. CM1

Cécile Hurbault 06/10/2015 14:09

Merci Marin de ton message ! A bientôt !